Vous voulez du gaz Russe? Payez en roubles!

Vladimir Poutine l’avait annoncé à plusieurs reprises: Du fait du gel des avoirs russes dans les banques étrangères, la Russie exigera de se faire payer en roubles pour son gaz. Les occidentaux avaient immédiatement poussé les hauts cris et les experts en tous genres avaient suggéré que ceci était un bluf de Poutine. On entendait également que la Russie n’avait pas « le droit » de changer les conditions de contrats signés. Amusant que des pays ayant volé les avoirs russes à l’étranger, osent parler de « droit »!

L’heure de vérité a sonné après un avertissement préalable hier:

Le 30 mars je postais sur Telegram:

Suite aux déclarations des européens qu’ils refuseront de payer le gaz russe en roubles, le transfert de gaz par le pipeline Yamal-Europe a été arrêté.

https://t.me/boriskarpovblog/383

Les fameux « experts en tout » disaient alors que la Russie aurait plus à perdre, que de toute manière ils étaient coincés, etc. Et donc aujourd’hui le président russe Vladimir Poutine a signé un décret exigeant que les « pays hostiles » paient le gaz russe en roubles.

La nouvelle loi stipule que les «pays hostiles» (*) doivent ouvrir des comptes dans les banques russes et entrera en vigueur le 1er avril, c’est à dire demain. Et Vladimir Poutine précise que les contrats actuels de fourniture de gaz seront interrompus si les acheteurs de «pays hostiles» ne respectent pas les nouvelles conditions de paiement.

En d’autres termes, la Russie coupera le gaz auz pays refusant de règler en roubles. Immédiatement l’Allemagne et la France ont déclaré qu’elles refusaient. Amis français, faites provision de bois! On notera que le Vatican a été très perspicace puisqu’il a compris le sérieux de la situation et a immédiatement converti 10 millions d’euros en roubles pour payer son gaz à la Russie (https://t.me/boriskarpovblog/387)

Le dépit des américains également va être profond, on se souvient de la proposition de McFaul, ancien ambassadeur en Russie qui souhaitait que la Russie continue de fournir ses ressources moyennant un paiement… qui serait bloqué dans les comptes à l’étranger 🙂

https://t.me/boriskarpovblog/329

Mais une surprise supplémentaire est en cours de préparation: Le paiement en roubles ne sera pas exigé uniquement pour le gaz, mais également pour la plupart des ressources russes.

Dans le même temps, des contrats « géants » ont été signés entre la Russie et la Chine, l’Inde et plusieurs pays d’Asie et d’Afrique. Nous ne manquerons donc pas de clients pour nos ressources naturelles.

Comme je l’expliquais ici, cette décision est lourde de conséquences et va déchainer les américains et leurs valets européens: Fini la suprématie du dollar et dans une moindre mesure de l’euro. Le cours de ces 2 devises a d’ailleurs lourdement chuté dès l’annonce de Vladimir Poutine, et est revenu quasiment au cours « avant opération militaire en Ukraine ».

L’OTAN attaquera la Russie, sauf si…

Quelques mots sur l’opération militaire: Elle suit son cours, comme expliqué précédement nos forces se sont redéployées stratégiquement, et comme me le confirmait aujourd’hui-même une source au sein de l’Etat-Major, « l’opération sera menée à son terme et tous les objectifs fixés seront remplis« . Pour la petite histoire, certains en Russie même avaient imaginé que la Russie renonçait à ses objectifs de « dénazification » de l’Ukraine et se sont quelque peu affolés, en particulier les mouvements patriotiques. Il n’en est rien, malgré certaines déclarations des négociateurs entre Russie et Ukraine. Les fameux « experts en tout » occidentaux avaient alors doctement expliqué que Poutine devait faire marche arrière du fait de l’ « enlisement » des forces russes etc etc. Je ne commenterai pas les tissus de stupidités, il suffit de suivre les évênements sur le terrain pour comprendre que l’opération se poursuit et tous les objectifs seront remplis.

Je vous invite à vous abonner à ma chaîne Telegram (en cliquant sur la bannière ci-dessous), qui diffuse des informations et des vidéos qui ne sont pas toujours reprises ici ni sur mon blog pour des raisons d’efficacité.

(*) Les « pays hostiles » sont ceux ayant instauré des « sanctions » contre la Russie, et/ou ayant bloqué (en fait « volé ») les avoirs russes à l’étranger. Amérique du Nord, Europe, et certains autres états-voyous.

Boris Guennadevitch Karpov