Un referendum sera organisé au Donbass pour entrer dans la Russie

Un point rapide sur la situation de l’opération russe en Ukraine.

L’encerclement russe de Kiev au cours des trois dernières semaines visait à immobiliser d’importantes ressources ukrainiennes afin que la Russie puisse mener des opérations à grande échelle dans l’est et le sud. Problème résolu, la Russie retire maintenant plusieurs unités de la région de Kiev pour les ré-orienter dans le Donbass et le sud de l’Ukraine où les groupes restants des forces armées ukrainiennes seront éliminés (Donbass et Kharkov essentiellement).

Ceux qui attendaient un assaut sur Kiev (depuis leur divan…) sont déçus, mais « prendre une ville » est une opération très coûteuse en vies humaines, pour tous les camps: Russes, civils, et ennemis. D’un point de vue purement militaire la manoeuvre réalisée est une étape tout à fait logique.

Il va donc y avoir maintenant une intensification des combats dans le Donbass et dans le sud.

La propagande ukrainienne parle de milliers de soldats russes tués, d’unités russes détruites, etc etc, mais étrangement aucune vidéo n’est diffusée pour étayer ces dires. La réalité est que les pertes russes sont hélas trop importantes, UN mort c’est un mort de trop! Mais les chiffres réels sont heureusement bien loin des mensonges ukrainiens.

Parlant de vidéos de propagande, voici ci-dessous une video diffusée par un néonazi ukrainien. Attention, âmes sensibles s’abstenir. Un néonazi massacre à coups de couteau un prisonnier civil accusé de « travailler pour les russes ».

Ces ordures aiment se mettre en scène… Une autre vidéo, que je ne diffuse pas car elle permet d’identifier des soldats Russes, montre des ukrainiens tirer dans les jambes de prisonniers russes attachés, et les torturer ensuite. Sachez que 2 des tortionnaires ont été capturés il y a quelques heures par les forces spéciales Russes dans une opération commando derrière les lignes ukrainiennes.

Je vous invite à vous abonner à ma chaîne Telegram (en cliquant sur la bannière ci-dessous), qui diffuse des informations et des vidéos qui ne sont pas toujours reprises ici ni sur mon blog pour des raisons d’efficacité.

Les négociations entre la Russie et l’Ukraine se poursuivent, l’Ukraine mange son chapeau puisqu’elle accepte (apres seulement un mois de combats…) un statut « neutre » qui serait garanti par plusieurs pays,  s’engage à ne pas chercher à acquérir d’armes nucléaires, et s’engage à ne pas chercher à « récupérer par des moyens militaires » la Crimée et le Donbass. Mais bien entendu ce ne sont que des promesses… qui n’engagent que ceux qui y croient… La Russie en signe de bonne volonté a annoncé retirer une partie de ses unités de la région de Kiev… ce qui correspond à sa stratégie de toute manière comme expliqué plus haut.

Personne n’est dupe: Même si Zelenski avait un sursaut d’Honneur et capitulait pour sauver ce qu’il reste de son armée, les américains ne le permettraient pas. Une fois encore, le but des américains n’est pas de défendre l’Ukraine mais de l’utiliser pour attaquer la Russie. D’ailleurs pour jeter un peu d’huile sur le feu les Etats-Unis ont annoncé aujourd’hui « ne pas s’opposer » à ce que la Pologne fournisse des jets à l’Ukraine…. Ce qui ferait entrer la Pologne en guerre contre la Russie, puisque il est certain que les jets, qui seraient basés en Pologne, seraient détruits par des frappes de missiles russes… en territoire polonais donc. Biden tient a « sa » guerre!

L’opération militaire va donc se poursuivre, le temps de terminer la destruction des infrastructures militaires ukrainiennes et de liquider ses bataillons extrémistes, et d’éliminer toute menace dans le Donbass et le sud de l’Ukraine.

La République de Donetsk a d’ailleurs indiqué aujourd’hui qu’une fois la situation calmée, elle soumettrait par referendum son rattachement à la Fédération de Russie. Le résultat ne fait aucun doute: Qui voudrait rester dans un pays dont l’armée bombarde ses citoyens depuis 8 ans?!

N’en déplaise donc aux grands naïfs et aux criminels qui soutiennent l’Ukraine, l’opération russe suit son cours grosso-modo « selon le plan ».

Boris Guennadevitch Karpov