Coronavirus : la situation en Russie est mieux contrôlée qu’en Occident

L’équipe de la clinique « Kommunarka », plus grande clinique de traitement du coronavirus à Moscou. Denis Protsenko, chef de clinique, a été contaminé par le virus… et a repris le travail dès sa guérison, une dizaine de jours plus tard.

Au risque de faire ricaner les pourfendeurs professionnels de la Russie, je dis clairement que la situation en Russie concernant le coronavirus est, pour le moment du moins, relativement bien contrôlée par rapport aux massacres actuels, que ce soit en Europe, aux Etats-Unis ou en Amérique du sud.

D’abord une petit tableau compilé suite aux chiffres officiels communiqués chaque jour par le centre de régulation en Russie. Au sujet de la véracité de ces chiffres, on peut estimer qu’ils sont exacts concernant le nombre de décès. Le nombre de personnes contaminées n’a en fait aucune importance vitale puisqu’il dépend du nombre de tests effectués. Si demain on teste un million de personnes, le nombre de personnes contaminées va bien entendu monter. Si on ne teste personne, il restera stable voire diminuera.

Au sujet du nombre de décès : la même question qu’ailleurs se pose de savoir si un patient est mort à cause du coronavirus, ou à cause d’une autre pathologie exacerbée par son infection au coronavirus. Le nombre de décès indiqué dans ce tableau correspond aux personnes en traitement respiratoire pour une infection au coronavirus, qui décèdent donc. Ce nombre n’est absolument pas sous-évalué comme il l’a sans doute été en Chine. L’information ici circule librement et une explosion du nombre de morts serait immédiatement visible et rapportée. On notera que même l’opposition Russe ne met pas en doute les chiffres communiqués.

Et une dernière précision au sujet des chiffres en Russie: Depuis une semaine TOUS les cas de pneumonie sont traités comme des cas de coronavirus. Le tri est fait ensuite s’il y a hospitalisation. Par exemple à l’hopital spécialisé de Komunarka (sud de Moscou) on comptait hier 312 hospitalisés « dont 240 de coronavirus ».

On constate ici une chose: La part des personnes infectées à Moscou diminue par rapport au nombre total en Russie. Il s’établie autour de 50/60% alors qu’il était il y a une dizaine de jours autour de 80%. Cela est un mauvais signe car si le système médical à Moscou est au top et réagit parfaitement à la situation, c’est loin d’être le cas dans les autres regions. Il est donc probable que le nombre de décès augmentera plus rapidement en province.

Le nombre de décès dus au virus est non seulement très faible en Russie(148 à ce jour, oui 148 seulement!) mais augmente de façon linéaire et non exponentielle comme en Europe et aux Etats-Unis. Le nombre de décès est stable à environ 0.80% du nombre de personnes détectées comme étant contaminées. Un taux très faible, et par ailleurs le nombre de personnes guéries augmente régulièrement et est actuellement d’environ 8% du nombre de personnes détectées comme étant contaminées.

Considérant qu’à Moscou l’augmentation de l’incidence des infections au coronavirus a commencé le 16 mars, et donc que 2 périodes d’incubation (2 fois 2 semaines) se sont déjà écoulées, le « pic » devrait être constaté en fin de cette semaine ou au début de la semaine prochaine. Or tous les indicateurs semblent montrer qu’il n’y aura pas de forte modification de la tendance actuelle, et il semble donc que l’on évite une situation comme en Europe, USA etc. Même si ce « pic » fait monter le nombre de décès à 1000 personnes, on sera très loin des hécatombes des autres pays. La situation dans le pays sera tout de même loin d’être stabilisée, comme expliqué plus haut (augmentation des infections dans les régions).

Des tests sont menés sur les populations les plus à risques, par le gouvernement. Ils sont bien entendu gratuits. A côté, de nombreux laboratoires privés dans le pays proposent des tests payants, entre 1000 et 2500 rub (12/32 euros). En cas de résultat positif l’information est transmise au ministère de la Santé qui impose une quarantaine stricte à domicile pour 14 jours et fournit des médicaments en cas de besoin; le malade est suivi à distance et doit envoyer sa température et ses informations de santé deux fois par jour. Le centre de traitement intervient immédiatement si l’état du malade s’aggrave (hospitalisation éventuelle). Les personnes habitant avec le malade sont soumis au même traitement.

On voit ici le nombre de tests effectués en Russie en comparaison avec d’autres pays. Un des buts du ministère de la Santé est de tester la majorité de la population le plus rapidement possible, une levée de quarantaine pourra alors être effectuée de manière sélective.

Au niveau des traitements: La chloroquine est utilisée mais pas uniquement, elle est incompatible avec d’autres traitements, par exemple ceux suivis par les diabétiques. Les laboratoires ont développé d’autres molécules qui sont déjà utilisées avec l’accord des malades. Plusieurs vaccins sont également testés, sur des animaux actuellement. Des tests sur un panel de volontaires seront très prochainement effectués.

Au niveau économique

====================

Le gouvernement a donné d’importants pouvoirs aux gouverneurs de régions pour décider des mesures à prendre, la situation étant par exemple « mauvaise » à Moscou alors qu’il n’y a qu’un ou 2 malades dans d’autres régions. A Moscou la ville est depuis aujourd’hui fermée aux non-moscovites, tous les points d’accès sont filtrés par la police.

Aucune personne sans adresse officielle à Moscou ne peut y entrer. Un système de pass electronique a été mis en place aujourd’hui, un peu sur le même principe qu’en France. Les gens peuvent sortir sans limite à pied dans les magasins et pharmacies de leur quartier – et promener leurs chiens! -, mais il faut un pass chaque fois que l’on veut utiliser un quelconque moyen de transport. 2 sorties par semaine sont possibles (pas de limite pour les soins médicaux), et les gens qui travaillent ont un pass spécial jusqu’à la fin du mois. Les pass sont délivrés immédiatement et automatiquement après demande par SMS ou en ligne.

Ne sont ouverts que les magasins vendant des produits alimentaires et pharmaceutiques, plus les entreprises « nécessaires au fonctionnement du pays ». On y trouve d’ailleurs Leroy-Merlin, sans doute parceque de nombreuses personnes s’occupent en refaisant leur appartement?!

Les entrées de Moscou sont bloquées – Plus de bouchon!

https://tvs24.ru/pub/cc-content/uploads/h264/rtpHhDKRNkrWrWCuXWtZ.mp4

Video Lubyanka – Quartier du FSB, place Lubyanka.

https://tvs24.ru/pub/cc-content/uploads/h264/gIOdgwSXrsHr3AcvgXwC.mp4

Dans les autres régions, c’est variable. Ici on circule sans problème, ailleurs il faut un pass, ailleurs on « déconseille » de sortir mais on ne sanctionne pas. Beaucoup de régions se basent d’ailleurs sur l’exemple de Moscou pour adapter leurs mesures.

Malgré les instructions de Vladimir Poutine pour que les entreprises payent les salariés qui sont au chômage forcé, beaucoup de societés n’ont tout simplement pas les réserves financières nécessaires. Les budgets régionaux y pallient mais très frugalement et il est clair que la situation financière globale des ménages est critique. Selon une étude recente, une moitié des Russes n’a aucune économie, et la majorité de l’autre moitié estime pouvoir tenir un mois sans revenus. La solidarité s’exerce localement, ceux qui le peuvent aident les autres financièrement mais il est clair que la décision qui sera prise fin avril de poursuivre ou cesser (totalement ou partiellement) le confinement à Moscou, sera décisive concernant l’avenir sur le plan économique, et social.

Au niveau politique

============

Je ne parlerai que de Moscou puisque c’est le centre politique du pays.

Le maire Sobyanine réussit le tour de force de mécontenter tout le monde: Les habitants bloqués chez eux sans travail, la police surchargée avec les contrôles… et les autorités judiciaires qui voient d’un mauvais oeil les mesures de quarantaine imposées en violation claire de la Loi… mais accueillies avec le silence de Vladimir Poutine qui a déclaré cet apres-midi globalement les « comprendre ». Une très nette rivalité existe entre Sobyanin (qui s’imaginait être nommé premier ministre il y a 3 mois) et le gouvernement, ce dernier n’étant pas favorable à un tel blocage de Moscou qui paralyse l’économie du pays entier. Alors que Vladimir Poutine a ordonné le prolongement de la quarantaine jusqu’au 1er mai, Sobyanin voulait une quarantaine jusqu’à fin juin, ce qui aurait immédiatement enlevé tout espoir aux entreprises d’éviter la fermeture. Les graves erreurs de Sobyanin (qui par exemple déclare que le budget ne permet pas d’aider tous les moscovites et dans le même temps dépense 18 milliards de roubles – 225 millions d’euros pour acheter des carrelages en granite pour refaire les trottoirs ayant été refait il y à 2 ans…) plus les violations répétées de la Loi par les décrets de Sobyanin devraient lui coûter très cher après cette crise, il semble clair que le gouvernement préfère régler les comptes plus tard plutôt que d’ajouter aujourd’hui une crise politique.

Sur un plan plus global et selon des informations de source autorisée, si la situation médicale reste globalement la même qu’aujourd’hui un assouplissement des mesures de quarantaine sera ordonné fin avril avec effet en mai. Ceci permettra de limiter les dégâts au plan économique et social.

En vrac

=====

– Il y a en temps normal à Moscou, 300 morts par jour de diverses causes. Le coronavirus y ajoute une dizaine…

– En Russie à ce jour le nombre de morts représente environ 0.8% du nombre de malades reconnus comme étant contaminés.

– Ce même nombre de morts représente 0.00007495% de la population (145 millions) russe…

– Il y avait en février 2020 2.5 millions de chômeurs en Russie. Selon une étude publiée la semaine dernière, une extension de la quarantaine d’un mois (en mai) provoquera entre 8 et 10 millions de chômeurs, quasiment sans allocation chomage substantielle.

– Hors micro certains hauts responsables posent la question « Doit-on choisir entre, au pire, même 100.000 morts d’un côté, et 10 millions de chômeurs, soit 30 millions de citoyens quasiment sans moyens de subsistance? »

Boris Guenadevitch Karpov

bgkarpov@mail.ru

Stats officielles: https://стопкоронавирус.рф/

5 Commentaires

  1. on aimerait que la comparaison se fasse avec l’iran ou le zimbabwé, ça montrerait combien le coronamacron réussit parfaitement!

  2. C’est simple : ils ne connaissent pas le progressisme débile républicain. Cette merde venue des «  »lumières » » mais vraiment pas éclairés.

  3. l’INA téléguidée par mac-ronds nous prend pour des cons comme d’habitude : elle tente en incluant une toute petite vidéo de 3 secondes de RAOULT de nous faire croire par amalgame que l’épidémie de corona était « accidentelle » « bien que prévue » (c’est lourd) alors qu’au contraire tous les avertissements des diverses personnalités depuis 1995 prouvent qu’ils SAVAIENT A L AVANCE et lorsqu’on sait a l’avance c’est qu’on est informés par la « hiérarchie » que ce virus fait partie de l’agenda des mondialistes pour provoquer un choc qui permettra la DICTATURE mondiale : https://gloria.tv/post/DvNo8nfcGHxf1rqVhgBatk7AR

Les commentaires sont fermés.