Les pédophiles d’Hollywood et de Twitter se déchainent contre la Russie

Les « pussy-riots » vous connaissez sans doute, c’est un groupe de filles en majorité ukrainiennes avec quelques Russes, spécialistes des provocations en tous genres. A poil dans une cathédrale moscovite, seins nus dans un congrès de chefs d’etat, etc. Plusieurs d’entre elles sont poursuivies en Russie, ici on applique la Loi comme vous le savez!

Eh bien cette bande de gouines vient de reevoir un soutien de poids, celui du lobby pédophile d’Hollywood! En effet plusieurs acteurs ont écrit une lettre au gouvernement Russe exigeant, rien que ça, l’arrêt des poursuites en cours contre 2 de ces trainées! Ceci est dans le même esprit que lorsqu’en 2012 Madonna était intervenue en faveur d’une « pussy riot » lors d’un concert. Avec le succès que l’on sait: 2 ans de prison! Il est évident que l’hystérie des pédophiles d’Hollywood aura le même résultat.

D’autres pédophiles tentent de propager leur propagande criminelle en Russie, cette fois par le biais de Twitter: Les responsables du réseau social, toujours très rapides pour effacer tout message des patriotes qu’ils soient français, américains ou russes, refusent cette fois de détruire des messages en russe, postés depuis des comptes américains, faisant la promotion ouverte de la pédophilie. Seule réponse de Twitter: « Nous n’avons pas à répondre aux requêtes des autorités de Russie ». Ceci concerne exactement 3168 tweets faisant la promotion de la pédophilie mais aussi de la consommation de drogue et de l’incitation au suicide chez les adolescents, pour lesquels la Russie a effectué plus de 28 000 demandes de suppression. Demandes donc toutes ignorées par Twitter.

Dorsey, PDG de Twitter, commence à être bien connu dans les milieux de lutte contre la pédophilie, on se souvient de sa déclaration « les pédophiles sont aussi des êtres humains » lors d’une vidéo très vite supprimée de tous les réseaux sociaux: La solidarité des pédophiles n’a pas de limite! Plusieurs actions judiciaires sont d’ailleurs en cours contre Tweeter pour sa tolerance, sinon sa promotion de la pedophilie, par exemple au Canada ou en Australie.

Moscou a laissé un mois à Twitter pour enlever ces messages, faute de quoi Twitter sera bloqué en Russie. Un galop d’essai concluant est en cours depuis la semaine dernière, les connexions à Twitter depuis la Russie sont maintenant considérablement ralenties. Il suffira donc de tourner un peu plus le bouton pour bloquer complètement. Par ailleurs, Twitter ne respectant pas les lois Russes de stockage en Russie des données concernant les citoyens russes, il est probable qu’on se dirige vers un blocage sinon permanent, du moins sur le long terme. Tout comme Linkedin et Dailymotion, 2 sites bloqués en Russie depuis plusieurs années sans que les citoyens russes ne s’en sentent gênés!

Une offensive plus générale est en cours contre les réseaux sociaux dont les publications de plus en plus abjectes se multiplient. Si ce genre de contenus fait les délices des européens et américains dont le niveau de déchéance bat tous les records, la Russie n’a pas besoin d’être polluée par les ordures occidentales qui tentent qui plus est de s’imiscer dans sa politique intérieure: Par exemple Twitter, encore lui, envoie régulièrement des « articles recommandés » aux abonnés Russes, concernant les prochaines « marches de la honte »… en Europe! Facebook de son côté met en avant dans les annonces « sponsorisées » destinées aux abonnés de Russie, les appels de l’escroc en exil Khodorkovsky pour renverser le gouvernement.

Un resserement de la politique Russe est en cours, et il est à souhaiter que ces diffuseurs de haine, pour reprendre les termes de la propagande gauchiste française envers, par exemple, Riposte Laïque, soient mis hors d’état de nuire en Russie. Qu’ils continuent leur travail de sape et de destruction en Europe et en Amérique par contre n’est pas notre probleme, c’est même d’ailleurs excellent!

Boris Guenadevitch Karpov