QR-codes et pédophiles: Solution finale pour les 2!

Je me suis permis un titre accrocheur qui j’espère ne choquera aucun groupement d’intérêt, mon but étant seulement de résumer les travaux de la Duma fédérale Russe (équivalent de l’Assemblée Nationale française) ce jour, qui nous apporte 2 excellentes nouvelles.

D’abord, la Duma a décidé de définitivement enterrer les projets de QR-code et de « passe » associé que la 5-ème colonne libéraste (*) tentait de pousser depuis plusieurs mois. Au début ils étaient prévus au 15 décembre, puis la pression populaire les a fait reporter à fin janvier, et c’est donc terminé pour ces violations des libertés individuelles! Le Kremlin a une fois de plus assuré aujourd’hui qu’il n’y aurait pas de « lockdown » dans l’avenir. C’est donc une fin de non-recevoir et une réponse très ferme aux globalistes. On notera la position forte de Vlasheslav Viktorovitch Volodine, président de la Duma, qui a été le véritable meneur de la fronde anti-QR code, soutenu directement sur sa chaine Télégram par plusieurs millions de citoyens. Certains l’imaginent même maintenant dans un rôle plus important en cette période de « Grand Transfert » (départ de Vladimir Poutine)…

Ensuite la nouvelle loi pour réprimer les crimes des pédophiles est quasiment votée définitivement, elle prévoir la perpétuité « automatique » et « réelle » sans aucune possibilité de condamnation plus légère ni de libération. C’est donc une mise à l’écart définitive de ces criminels. Certains auraient préféré la peine de mort (qui n’est pas abolie en Russie malgré les pressions permanentes du Conseil de l’Europe), je pense quand à moi que que terminer sa vie dans une colonie pénale du type du « Dauphin Noir » est une punition plus sévère – et plus juste! – qu’être exécuté.

Boris Karpov

(*) « Libéraste » est la concaténation de « libéral » et « pédéraste », dénomination très commune en Russie pour désigner les globalistes.