Biden veut la guerre contre la Russie

Plus le temps passe et plus les choses sont claires: Biden se fiche de l’Ukraine, ce qu’il veut c’est la guerre contre la Russie. Mais attention! Pas une guerre Etats-Unis contre Russie, mais une guerre Europe contre Russie où les Etats-Unis auront un rôle de fournisseurs. Le complexe militaro-industriel américain sera ainsi aux anges, et les Etats-Unis n’auront pas à soufrir d’une guerre sur leur territoire.

C’est ainsi que les Etats-Unis et l’OTAN ont, dans leur réponse à la lettre envoyée par le Kremlin détaillant les exigences de sécurité de la Russie, rejeté toutes les demandes russes, déclarant de facto leur désir d’en découdre.

Dans ce but, Biden active ses caniches. La Pologne par exemple, toujours prête à mettre le bordel en Europe, a annoncé qu’elle commencera à livrer des armes à l’Ukraine la semaine prochaine. La Turquie de son côté, en tant que membre de l’OTAN, a envoyé plusieurs drones d’observation et de combat à l’Ukraine. Il semble d’ailleurs que leur qualité laisse à désirer puisque les systèmes de défense électronique russes rendent tous ces drones totalement inutiles: Ils sont mis hors d’état de nuire dès leur décollage. Portée des systèmes de défense électroniques russes: 600 km. Un drone envoyé par Kiev espionner la frontière de Biélorrusie a ainsi été envoyé au tapis dès qu’une de ses ailes eut frolé la limite territoriale biélorusse.

L’Estonie a également envoyé des « spécialistes cyber » à Kiev pour renforcer la défense des réseaux contre d’éventuelles attaques informatiques russes. Quand on se souvient que l’an dernier des attaques ont mis hors service toutes les administrations de l’Estonie pendant plusieurs jours, on comprend les qualités de leurs spécialistes… Et l’OTAN bien entendu déverse des tonnes d’armes en Ukraine depuis plusieurs semaines.

Face à ceci, le président ukrainien Zelensky semble réagir, lui et son gouvernement déclarent quasiment chaque jour que rien ne permet d’affirmer que la Russie se prépare à attaquer. Ca ne plait pas à Biden et selon certaines sources, les américains pourraient lancer une campagne de dénigrement de Zelensky en le faisant passer pour un lâche dans le but d’inciter les forces extrémistes à prendre le pouvoir en Ukraine. Et donc de garantir une guerre!

Sur le terrain, Zelensky tout de même accepte la participation de troupes étrangères à d’éventuels combats, renforce les positions militaires aux frontières et il est clair qu’il prépare une offensive contre le Donbass. Selon le Renseignement des républiques de Donetsk et Lugansk, des armes lourdes, des instructeurs étrangers (britanniques et américains) et des opérateurs CIA sont sur la ligne de front.

Sur le plan diplomatique, les roquets de Biden s’agitent. Macron a appellé le Président Poutine pour… Pour quoi? Selon un haut fonctionnaire « pour pouvoir faire parler de lui en France où il est haï par son peuple »… Il sera à Moscou le 7 février (puis à Kiev le 8) et Vladimir Poutine en tremble sans doute! Par ailleurs selon une source au sein du gouvernement français Macron aurait l’intention d’emmener BHL dans ses bagages… Mais à Kiev seulement: BHL a semble-t-il peur de venir en Russie, allez savoir pourquoi… Il sera intéressant de voir s’il est bien à Kiev aux côtés de Macron, lui qui a appellé ouvertement à la guerre contre la Russie!

La Hongrie de son côté a annoncé son soutien à la Russie, et a signé un énorme contrat de fourniture de gaz. La Chine a également apporté son soutien à la Russie.

Le 14 février le Parlement Russe décidera très probablement de « reconnaitre » l’indépendance des républiques de Donetsk et Lugansk. Dans ces 2 républiques, plus d’un million de citoyens ont reçu la nationalité russe et il est parfaitement clair que si l’Ukraine attaque, la Russie ira sur place défendre ses ressortissants.

Dans les media occidentaux les pronostics vont bon train et chaque semaine on annonce une « invasion imminente » (de l’Ukraine) de la Russie. Mais rien ne se passe. Tout simplement aucun de ces media « aux ordres » des gouvernements occidentaux n’ose « prédire » que la Russie interviendra uniquement si (ou quand…) l’Ukraine attaquera ses ressortissants dans le Donbass.

Et selon des sources à l’Etat Major Russe, ceci arrivera entre le 18 et le 22 février.

Boris Guennadevitch Karpov
https://boriskarpov.tvs24.ru