Ukraine: Les nouvelles armes russes entrent dans la danse

Si vous souhaitez un point détaillé sur la situation militaire, suivez la chaîne Telegram d’Igor « Strelkov » (en russe, mais la traduction peut se faire directement sur Telegram): https://t.me/strelkovii

Comme annoncé dans un article précédent, la seconde phase de l’opération militaire russe en Ukraine a démarré avec l’usage, pour la première fois en situation de combat réel, de missiles hypersoniques, armes se déplaçant jusqu’à mach 27 (27 fois la vitesse diu son) d’une portée illimitée et capables de changer de cap et d’altitude à très haute vitesse, les rendant « pratiquement invincibles » selon Vladimir Poutine.

Ce sont des missiles « Kinjal » qui ont été utilisés, une version « simplifiée », missile air-sol hypersonique capable de porter une charge nucléaire ou conventionnelle. Il a une portée de plus de 2000 km, une vitesse de Mach 10 et toutes les capacités des armes hypersoniques, comme effectuer des manœuvres d’évitement à chaque étape de son vol. La frappe a vis2 un entrepôt souterrain de l’armée ukrainienne qui a été entièrement détruit.

Je vous invite à vous abonner à ma chaine Telegram (en cliquant sur la bannière ci-dessous), qui diffuse des informations et des vidéos qui ne sont pas toujours reprises ici ni sur mon blog pour des raisons d’efficacité.

Zelenski appelle maintenant plusieurs fois par jour à des négociations directes avec Vladimir Poutine. Le Kremlin a répondu que quand les positions ukrainiennes permettraient d’envisager une solution durable, une telle rencontre pourrait avoir lieu, en attendant les pourparlers entre l’Ukraine et la Russie se poursuivent au niveau des délégations. Selon une source ayant demandé l’anonymat, les ukrainiens font trainer en longueur les négociations, sans doute dans l’espoir de recevoir d’autres armes de leurs sponsors de l’OTAN. Sur le terrain, les désertions se multiplient, et beaucoup de soldats se rendent aux forces russes.

Par ailleurs Zelenski tente d’internationaliser le conflit en appellant régulièrement les pays européens à intervenir plus directement. Les envois d’armes ne lui suffisent plus, il souhaite une intervention directe des troupes de l’OTAN. Bien que les Etats-Unis et la direction de l’OTAN déclarent régulièrement qu’elles n’interviendront pas, les milieux militaires russes en doutent fortement et s’attendent à ce qu’un changement de cap se fasse dans les jours suivants: Selon eux, l’OTAN interviendrait directement, voyant que l’armée ukrainienne se fait, lentement mais sûrement, décimer. Ceci ne sera donc pas une surprise et Vladimir Poutine l’a clairement déclaré, « nous sommes prêts à toutes les situations ».

La propagande en occident prétend régulièrement que l’armée russe est « enlisée », qu’elle avance « moins vite que prévu », et que la Russie est « acculée » à signer la paix. Cette propagande ridicule est colportée par des généraux n’ayant jamais vu un champ de bataille, typiques des officiers des armées de l’OTAN qui imaginent simplement que la Russie se serait engagée dans cette opération sur un coup de tête. Ces généraux d’opérette, dont certains affichent leurs médailles alors qu’ils ne sont quasiment jamais sortis de leurs ppays d’Europe, sont tout aussi ridicules que les « spécialistes » des virus lors de l’hystérie du covid. Qu’ils sachent que même si bien entendu certains développements « mineurs » ne peuvent pas être pris en compte à l’avance, l’opération militaire suit son cours grosso-modo comme prévu. Et il était bien clair par exemple que l’avance des forces russes seraient ralentie par la nécessité de faire le minimum de victimes civiles. Nous ne sommes pas les assassins de l’OTAN qui a bombardé la ville de Belgrade pendant 68 jours pour « gagner », comme s’en vantait la pourriture de la Maison Blanche!

 

La situation sur le plan économique en Russie fera l’objet d’un article ultérieur, mais là aussi ce n’est pas la « bérézina » comme le prétendent les media occidentaux! La Russie a appris à vivre avec les « sanctions » depuis 8 ans (!) et continuera à vivre. A entendre les propagandistes, il y aurait 90% de « pauvres » en Russie. Comment alors expliquer qu’ils disent ensuite que 70% de la population soutient Vladimir Poutine? Le ridicule ne tue pas. Hélas, 3 fois hélas!

J’invite ceux qui désirent réellement aider la Russie à consulter mon blog régulièrement ou, mieux encore, à s’abonner à ma chaine Telegram, certaines informations ne peuvent pas être diffusées sur Riposte Laïque. Certaines parties de mes articles sur RL sont également supprimées par sécurité, la France étant partie prenante contre la Russie. Une adresse mail pour un premier contact est indiquée dans l’entête et dans le pied de page de mon blog. Vous pouvez vous inscrire à ma chaîne Telegram: https://t.me/boriskarpovblog

Boris Guennadevitch Karpov