Medvedeev: La Russie frappera les centres de décision même hors d’Ukraine

Les Etats-Unis ont décidé de franchir une nouvelle étape dans leur guerre par procuration contre la Russie: Ils ont, après quelques simagrées d’hésitations, décidé de livrer à l’Ukraine des « MLRS – Multiple Launch Rocket System – Lanceurs de missiles multiples » à longue portée. La portée des missiles va jusqu’à 300 km selon les missiles employés.

On voit sur une carte qu’un MLRS muni de missiles de portée maximale (300 km) opérant depuis des zones pour le moment contrôlée par Zelensky, peut atteindre la Russie à Briansk, Kursk, Belgorod et Oriol, Sebastopol en Crimée, etc

Bien entendu Zelensky pour s’attirer les bonnes grâces de ses sponsors américains a « promis » de ne pas utiliser ces MLRS pour « frapper en Russie ». On sait ce que valent les promesses de Zelensky qui envoie à la mort, selon ses propres déclarations la semaine dernière « environ 100 ukrainiens par jour »!

En Russie, on prend la mesure de la menace et nos forces ont très fortement augmenté le rythme et la puissance des frappes de missiles pour détruire un maximum d’infrastructures de transport grâce auxquelles les MLRS et autres matériels peuvent circuler en Ukraine. Ponts, tunnels, noeuds ferroviaires et dépôts de carburant sont détruits. Malgré tout il est clair qu’une partie du matériel peut circuler, et la Russie a fait une mise en garde très claire qui s’adresse non seulement à Zelensky, mais aussi et surtout à ses sponsors occidentaux:

L’ancien président Medvedeev, actuel secrétaire adjoint du Conseil de Sécurité, a ainsi déclaré hier:

Dans le cas où des types d’armes [fournies par les États-Unis] seraient utilisées contre le territoire russe, les forces armées de notre pays n’auront d’autre choix que d’agir pour détruire les centres de décision. Tout le monde comprend de quel type de centres il s’agit – le ministère de la Défense, l’état-major général et tout le reste. Mais vous devez comprendre que les centres de décision finale dans ce cas, malheureusement, ne sont même pas situés sur le territoire de Kiev. Il s’agit donc certainement d’une menace dont il faudra tenir compte.

Les choses sont donc claires: Les « centres de décision » seront frappés, même s’ils sont hors d’Ukraine. Cela concerne bien entendu les Etats-Unis qui fournissent ces MLRS, mais on peut considérer que si une frappe était ordonnée contre un centre de décision situé aux Etats-Unis, d’autres le seront également contre les pays de l’OTAN qui sont la courroie de transmission des américains en Europe. Et puis on n’oublie pas ici que la France fournit des canons Caesar à longue portée à l’Ukraine et que l’Angleterre elle aussi envoie des systèmes MLRS!

Car soyons clairs: Si les Etats-Unis fournissent à l’Ukraine (et justement ils le font!) des armes capables de frapper la Russie, ils seront responsables de leur usage contre la Russie, qui n’aura alors pas d’autre alternative que d’en tirer les conséquences sur le plan militaire. Et la Russie n’a ni les moyens ni l’envie d’une guerre longue contre les Etats-Unis et l’OTAN, elle aura donc l’obligation d’utiliser des moyens non conventionnels (Il ne s’agit pas forcément de frappes nucléaires, la Russie ayant à sa disposition d’autres armes qui lui sont uniques actuellement) pour frapper massivement et fort, pour sa simple survie.

Au Kremlin on est quasiment certain que les Etats-Unis ne riposteront pas autrement que par de violentes déclarations et menaces si la Russie est obligée de lancer une attaque ciblée contre des objectifs situés aux Etats-Unis. A part quelques irresponsables hystériques comme l’ancien ambassadeur américain MacFaul qui propose de lancer des frappes nucléaires contre la Russie, les déclarations de la plupart des hauts responsables américains semblent bien montrer d’une part qu’ils en sont conscients, et d’autre part qu’ils ne veulent pas entrer en guerre contre la Russie.

C’est d’ailleurs ce que Biden lui-même a déclaré à plusieurs reprises. On peut alors se demander pourquoi il a finalement accepté de livrer ces MLRS à Zelensky. Il est clair que Biden n’est qu’une marionnette aux mains de certaines structures, lui a t’on imposé ces livraisons? Quoiqu’il en soit, si Zelensky frappe la Russie, ces questions n’auront plus grande importance: La Russie frappera massivement ceux qui ont livré le matériel.

Boris Guennadevitch Karpov