Les Russes aujourd’hui sont les juifs d’hier!

L’intervention militaire Russe contre l’OTAN en Ukraine a permis de donner libre cours à une véritable « chasse » aux Russes, à la culture Russe et même à la religion des Russes. Ceci nous ramène directement aux années 1940 quand Hitler et ses SA s’attaquaient à tout ce qui est juif. Aujourd’hui dans le rôle des juifs, les Russes.

La culture Russe rayée des pays occidentaux, c’est un fait. Les spectacles de théatre, de musique, sont supprimés. Certains collèges en Allemagne ont supprimé l’enseignement de la langue russe. A Paris et Londres des expositions d’artistes Russes ont été supprimées. Les sportifs Russes sont interdits de compétition.

La religion? Ceci a commencé il y a quelques jours en Ukraine, les services secrets sont entrés de force dans les églises orthodoxes russes, interrompant les services religieux. Perquisitions, saisie de manuels lithurgiques, arrestation des croyants et des religieux.

Et la chasse aux Russes tout simplement, elle se fait sur les plateaux TV où, par exemple, un pseudo-ex-agent du FSB tient le crachoir des heures durant, assisté de 2 ou 3 putains ukrainiennes, déclarant qu’il faut nous éradiquer, nous faire disparaitre, etc etc. Ceci a des répercussions jusque dans les petites villes françaises: Un couple franco-russe installé en France depuis 16 ans tenant une restaurant dans le sud de la France a dû de fermer son commerce suite à des agressions, injures, menaces et violences sans que bien entendu la gendarmerie locale n’intervienne. Et il suffit de s’informer sur télégram pour voir que ceci se multiplie dans l’ensemble de l’Europe. Sans parler des brimades quotidiennes réservées aux Russes, la clôture de leurs comptes bancaires (et je ne parle pas des oligarques mais de simples citoyens résidant légalement en Europe) par exemple.

En Allemagne mais aussi en France dès 1940, les juifs étaient persécutés de la même manière, arrêtés puis déportés. Aujourd’hui nous n’en sommes pas encore au stade des arrestations, mais ceci ne saurait tarder vu l’hystérie qui s’empare du pays dont la population est totalement abrutie de propagande télévisée. On peut s’attendre à ce que demain un citoyen ordinaire n’agresse une personne russe au hasard « parcequ’elle est russe ». Ca s’ajoutera aux agressions « allah akh’bar »!

Cette chasse aux Russes est directement incitée voire encouragée par les dirigeants qui, par leurs discours ou ils déclarent froidement qu’ils vont encore et encore livrer des armes à l’Ukraine. Même un crétin débile comprend que c’est pour tuer les Russes, et pourrait se croire alors investi d’une Mission: Tuer des Russes, lui aussi, tout comme en Allemagne nazie de simples citoyens organisaient des chasses aux juifs.

Il faut dire que, quand on voit comment les anciens nazis responsables de millions de morts ont pu ensuite s’intégrer tranquilement dans les structures occidentales, la situation actuelle se comprend un peu mieux! Est-ce un désir de vengeance de la part de ceux que notre armée a mis en pièces?

Biden, mais aussi ceux qui dirigent réellement l’Amérique ont, eux, une haine ancestrale des Russes. Reagan avait eu la franchise de l’avouer, ses successeurs sont trop lâches pour le dire mais agissent sans relâche dans le but de nous asservir et éradiquer et les chefs d’orchestre de Washington ont des marionnettes se prêtant à toutes ses manipulations. Les declarations d’hier de Macron « je n’ai rien contre la Russie et respecte les Russes » sont a prendre pour ce qu’elles sont: Un crachat a notre figure alors que cette ordure livre armes et munitions qui bombardent nos ressortissants au Donbass!

Je sais par mes contacts personnels mais aussi officiels que les communautés Russes dans les pays occidentaux s’organisent et se préparent à toute éventualité car si les juifs durant la Grande Guerre Patriotique étaient une communauté pacifique et se sont faits massacrer, que ceux qui, de Washington à Paris, rêvent de nous éradiquer ne se fassent aucune illusion: Nous n’avons pas pour habitude de nous laisser marcher sur les pieds, ni à fortiori agresser! Non seulement nous ne nous laisserons pas faire, mais nous vous montrerons ce qu’il en coûte de nous attaquer. Qu’ils n’attendent aucune pitié ni compassion: Ils seront détruits du premier au dernier, et leurs dirigeants n’auront plus que l’arme des lâches pour quitter le champ de bataille comme Hitler dans son bunker de Berlin.

Boris Guennadevitch Karpov