Russie : chez nous, un juge rouge qui libère un délinquant, c’est impossible !

Il est bien vu dans le monde de critiquer le système judiciaire russe en disant qu’il est corrompu, que la Russie compte un nombre énorme de prisonniers, et qu’on va en prison pour des raisons politiques – c’est-à-dire si l’on est contre le gouvernement.

Le système judiciaire russe est loin d’être parfait mais est, à mon avis, beaucoup plus performant que le système français – la plupart des lecteurs ici sont français – car il remplit beaucoup mieux son rôle initial qui est, faut-il le rappeler, de punir les criminels.

Partant de ce postulat, on comprend qu’aucune priorité n’est donnée aux « droits de la défense » même si, bien entendu, toute personne poursuivie a droit à un avocat tout au long de la procédure. Mais contrairement au système français, on ne privilégie pas l’avocat, en aucune manière. On ne confond pas le criminel avec une victime…

Examinons une procédure classique tout d’abord criminelle : un crime a été commis, une personne arrêtée. D’abord précisons une chose : le terme « crime » englobe ce que vous nommez en France « crime » et « délit ». Chez nous il y a simplement « crime », dont on précise la nature par le ou les articles du Code pénal russe concernés. Par exemple, l’article 228 concerne quasiment toutes les affaires de narcotiques, l’article 105 le meurtre sous diverses formes, etc.

Donc un suspect a été arrêté. Dès le départ, il est fréquent que le suspect avoue son crime, s’il en est bien l’auteur. D’une part la police travaille avec des éléments concrets difficilement contestables, d’autre part il n’y a pas ici la possibilité, par exemple, de faire annuler une investigation à cause d’une question annexe. Je veux dire par là que si par exemple la personne a été arrêtée suite à une identification sur une caméra de surveillance (c’est très fréquent !), insinuer que la caméra n’était pas placée légalement et n’avait donc pas le droit d’enregistrer le crime est totalement inutile. Nous nous basons sur les faits simples : si la personne est coupable, elle sera condamnée même si les moyens de prouver sa culpabilité peuvent être, selon le droit français, contestés. De la même manière, une virgule mal placée sur un document judiciaire ne fera jamais annuler une procédure.

Les criminels savent parfaitement ceci et en tiennent compte car d’autre part nier des faits clairement établis conduit toujours à une peine plus sévère. Il est aussi clair que dans le cas de crimes particulièrement sordides, quand il est évident que le suspect est coupable et est réticent à avouer (arrestation sur place par exemple), les sentiments des policiers peuvent les amener à « inciter » le suspect à reconnaître les faits… Ceci ne choque personne en Russie.

Donc la personne arrêtée a avoué. La police qui a mené l’enquête présente le suspect à un magistrat qui décide du sort de la personne durant la durée des investigations complémentaires jusqu’au procès. Si la personne nie mais que la police estime qu’elle est coupable, c’est la même chose. Le magistrat siège au tribunal de la ville où a été commis le crime, ou de l’arrondissement pour les grandes villes.

Le magistrat ordonne soit une assignation à domicile, très fréquente pour les crimes financiers, soit une incarcération dans un « CIZO », prison réservée aux détenus en attente de jugement. Pour les affaires très simples (délits routiers sans victime), le juge peut ordonner simplement une remise en liberté dans l’attente du procès. La durée de la détention ou de l’assignation à domicile est de 2 mois, renouvelables.

L’avocat a le droit d’intervenir à ce moment, en demandant par exemple régulièrement une remise en liberté de son client. Dans ce cas, le suspect comparaît devant un juge du même tribunal qui décide à nouveau en tenant compte de la situation.

En Russie il se passe généralement quelques mois avant le procès. Une affaire criminelle complexe sera jugée dans les 4 à 6 mois, une affaire simple en 2 à 3 mois, parfois moins. Une des raisons est que contrairement à la France, l’avocat ne perdra pas de temps à multiplier des demandes sans queue ni tête, à demander une seconde puis troisième expertise psychiatrique si les résultats ne lui plaisent pas, etc., etc.

On peut dire que le rôle de l’avocat n’est pas de faire libérer un coupable, mais plutôt de l’aider à obtenir une peine moins importante.

Les investigations sont menées par la police sous le contrôle du procureur. Il n’y a pas de juge d’instruction en Russie, pas de ces personnages ayant tout pouvoir comme en France. Une fois que le procureur estime le dossier prêt, la date de jugement est fixée. C’est le jugement de « première instance », le procureur développe le dossier et requiert une peine, l’avocat intervient et un juge rend sa décision.

L’accusé a le droit de se défendre, bien entendu. Dans certaines affaires criminelles, l’accusé peut choisir d’être jugé par un jury populaire, comme votre cour d’assises. Mais ici, attention : les citoyens russes sont globalement très favorables à des peines très dures, et rendent des décisions plus sévères qu’un juge professionnel. Les procès avec jurés populaires sont donc extrêmement rares, le suspect refusant de prendre le risque.

Ceci est la justice de « première instance », rendue par les tribunaux de chaque ville ou arrondissement dans les grandes villes. Si le condamné estime que la peine prononcée ne lui convient pas, il peut en faire appel devant le tribunal d’appel de la ville. Le procureur peut également faire appel. Le délai est en général de 1 à 2 mois et la décision peut alors être contestée une fois encore devant les « juges supérieurs », l’équivalent de la Cour de cassation en France. Mais comme en France, il faut soulever des points de droit (erreur manifeste dans l’interprétation d’un texte, etc.) pour que le dossier y soit accepté. Il est extrêmement rare qu’une décision soit annulée à ce niveau.

Les peines rendues en matière criminelle sont, aux yeux des Occidentaux, très fortes. Par exemple la détention de 5 grammes de cannabis vaut en général 3 à 4 ans de prison. Un cambriolage de 3 à 7 ans. Une attaque sur un autre citoyen, de 3 à 10 ans. Un meurtre, de 15 à 25 ans. Un refus d’obéir à un policier peut valoir de 2 à 10 ans.

Dans une procédure entre citoyens, par exemple un conflit entre un locataire et un propriétaire, c’est le « juge de paix » de l’arrondissement qui sera saisi. Les délais sont de 2 ou 3 semaines, les personnes concernées y vont souvent sans avocat, c’est la véritable justice « populaire ». Le juge propose en général aux parties de trouver un accord sur place immédiatement. Si par exemple une compensation financière est acceptée, elle sera de préférence réglée immédiatement devant le juge qui fera taper tous les documents et son jugement légal par le greffier dans la salle, immédiatement. Si aucun accord n’est possible, le juge en prendra acte et rendra son jugement, précisant qu’il peut faire l’objet d’un appel. Dans tous les cas, le document est rédigé sur place ou à défaut dans les 2 ou 3 jours.

La procédure d’appel est plus lourde, ce sont les mêmes juges qu’en affaires criminelles qui jugent. Elle est rarement utilisée dans les affaires civiles. Et possibilité d’appeler aux « juges supérieurs » en 3e instance.

Dans une procédure dont l’une des parties est une société, et si aucun crime n’a été commis (affaires de factures impayées ou contestées, etc.), ce sont les juges « d’arbitrage » qui sont saisis. La procédure prend de 2 à 3 mois, les parties rendent des dossiers écrits et ne se présentent en général pas devant les juges qui se décident à l’étude des dossiers. La procédure d’appel est plus lourde, ce sont les mêmes juges qu’en affaires criminelles qui jugent. Elle est rarement utilisée dans les affaires civiles. Et possibilité d’appeler aux « juges supérieurs » en 3e instance.

Voila pour une rapide présentation du système judiciaire, bien que je ne sois pas juriste ! Maintenant quelques idées préconçues sur notre justice :

Il est commun de prétendre en Occident que « En Russie la police fabrique les preuves ». Oui, cela arrive parfois et dans ce cas les policiers sont condamnés s’ils se font attraper. Cela arrive d’ailleurs également en France comme dans tous les pays. Il y a également, c’est évident, quelques véritables innocents en prison, cela arrive malheureusement partout dans le monde mais dans nos prisons le nombre de personnes se déclarant innocentes est très, très mince. Disons simplement que les criminels ici assument en général leurs crimes.

« En Russie les juges font ce qu’ordonne le procureur qui est aux ordres du gouvernement » : il est exact que le verdict rendu est en général très proche des réquisitions du procureur. Simplement car notre système est simple : les pseudo-« circonstances atténuantes » si chères aux Français par exemple, n’existent quasiment pas chez nous. Si un criminel tue quelqu’un, est-ce que le fait qu’il ait eu « une enfance malheureuse entre un père violent alcoolique et une mère droguée » change quelque chose ? Cela peut en partie EXPLIQUER en effet, mais en aucune manière ceci ne servira à réduire la peine. Car réduire la peine serait le laisser sortir plus tôt de prison, il pourrait alors récidiver, ayant toujours eu une « enfance malheureuse ».

Le procureur donc se base sur le Code pénal pour l’échelle de la peine, puis sur la personnalité du criminel au moment des faits, pour affiner son réquisitoire. Mais le but clair est l’élimination du danger et la protection des citoyens, et donc l’emprisonnement pour une longue durée, puisque hélas la peine de mort n’est plus appliquée en Russie.

« En Russie on condamne les opposants politiques ». Ça c’est le truc parfait pour beaucoup de criminels, dire « je suis un opposant et donc on me condamne pour ça ». Le plus célèbre est le fameux Khodorkovsky, ancien oligarque qui, lorsqu’il s’est fait arrêter pour une série de crimes, a déclaré être un « ennemi personnel » de Vladimir Poutine qui le faisait donc condamner pour ça. Khodorkovski est l’un de ces oligarques qui ont pillé la Russie avec l’accord de Boris Eltsine. Tout était bon : vols, spoliations, intimidations avec des commandos armés, meurtres. Lorsque Vladimir Poutine est arrivé au Kremlin, il a décidé de nettoyer tout ça et donc Khodorkovsky (entre autres) s’est fait arrêter. Il a été condamné pour vols, violences, escroqueries et meurtres (au pluriel). Il ne l’a d’ailleurs pas vraiment nié, tellement les preuves étaient flagrantes, mais a basé sa défense sur un « procès politique ». Ça a marché dans les pays occidentaux puisque Khodorkovsky est vite devenu la mascotte des aficionados des droits de l’Homme pour qui être « contre » Vladimir Poutine excuse quelques meurtres…

À un autre niveau, un autre exemple moins connu concernant un Français vivant depuis plusieurs années dans une ville de Russie. Ayant « oublié » de faire renouveler son visa, lors d’un contrôle ce Français a tranquillement proposé un pot-de-vin aux policiers pour qu’ils ferment les yeux. Être sans visa légal est en effet une cause d’expulsion et de bannissement de Russie pour 5 ans. Ce Français devait croire la propagande occidentale disant que « tout s’achète » en Russie. Manque de chance, les policiers l’ont immédiatement arrêté pour « tentative de corruption » et un juge l’a envoyé en prison. Des photos à caractère pédophile ont par ailleurs été trouvées sur son ordinateur.

Immédiatement ce Français a crié au « procès politique », disant qu’il travaillait pour l’ « l’Alliance française », association plus ou moins culturelle française dont on sait qu’elle est souvent utilisée par certains services français pour recueillir des renseignements… Bien entendu les médias français ont immédiatement soutenu cette « victime de Poutine », qui a finalement été remis en liberté sous bracelet électronique par un juge local. Grave erreur puisque ce criminel s’est alors enfui et a trouvé refuge… à l’ambassade de France à Moscou, qui l’a ensuite fait sortir clandestinement de Russie. Les conséquences de la complicité consulaire française ont été réglées au plan diplomatique, mais cela montre parfaitement qu’il est « porteur » de se déclarer « poursuivi pour ses idées contre Poutine » dès que l’on est arrêté en Russie.

Bien sûr, on peut considérer qu’un manifestant contre Poutine qui est arrêté pour violation de la loi, puis condamné, l’est « pour ses idées politiques ». Mais il y a des lois pour régulariser les manifestations qui, si elles sont violées, entraînent une arrestation et une sanction. Chez nous, les juges appliquent nos lois. Chez vous, les juges ne les appliquent pas avec divers prétextes dont bien souvent leurs propres convictions politiques. Les « juges rouges » par exemple, qui selon ce qu’on peut lire sur certains sites français de ré-information concerneraient une énorme majorité de magistrats, refusent de condamner une personne aidant un immigré clandestin, alors que la loi française prévoit une peine de prison. En Russie ceci est totalement inconcevable : la loi est faite pour être appliquée et nos juges s’y emploient.

Et nos citoyens le savent parfaitement, ce qui explique que globalement, l’insécurité est bien moindre chez nous qu’en France. Pas de voitures brûlées par des bandes de voyous. Pas de bandes de voyous qui traînent et attaquent les passants. Très peu de cambriolages. À ceux qui ricanent, je proposerais bien de venir voir de leurs yeux, par exemple à Moscou, ville où les jolies filles peuvent se promener seules ou entre copines, la nuit, sans se faire emmerder, insulter et attaquer par des bandes de sauvages importés.

Mais non, finalement, que ceux qui ricanent restent bien dans leur « pays des droits de l’homme » où les seuls droits sont réservés aux voyous et criminels ! Nous n’avons pas besoin d’eux chez nous ! J’invite par contre les autres à venir nous voir. Je rencontre beaucoup d’étrangers et tous sans exception se disent surpris de ce qu’ils voient, tout à fait autre chose de la propagande faite chez eux ! N’hésitez pas, visitez la Russie!

Boris Guenadevitch Karpov

Code pénal russe: https://www.consultant.ru/document/cons_doc_LAW_10699/

48 Commentaires

  1. Sans doute pour cela que tant de gens vont s’installer en Russie. Ah… on me dit que non finalement..

    • Bien entendu les occidentaux qui ont l’habitude que leur gouvernement leur donne des allocations diverses pour ne rien faire, sont réticents à venir. Ceux qui sont prêts à travailler par contre n’hésitent pas. Les branleurs n’ont pas grand chose à faire chez nous, en d’autres termes. Sans parler des mauviettes qui ont froid à moins 3 celsius…

        • Les USA sont une bonne référence en effet, près de la moitié des habitants dont immigrés noirs et latinos! La Russie ne veut certainement pas ressembler à ce chaudron putride!

  2. En effet, j’ai passé 7 jours en Russie il y a 4 ans. J’ai été agréablement surpris de l’ambiance détendue ressentie dans la rue, à Moscou notamment, pas comme à Paris. Même constat de la part du reste du groupe. La Russie est un pays accueillant. N’hésitez pas à y aller. En outre les Français sont bien vus.

  3. Cette fois-ci, je ne vais pas me moquer de vous comme je l’ai fait sous un ou deux de vos autres articles, car celui-ci me paraît, dans l’ensemble du moins, frappé au coin du bon sens.

    Il y a juste une phrase que j’ai du mal à comprendre : « D’une part la police travaille avec des éléments concrets difficilement contestables ». Sous-entendriez-vous que les polices des autres pays ne tentent pas des réunir des éléments concrets difficilement contestables ? D’autre part, que se passe-t-il quand la police russe ne parvient pas à réunir ces éléments concrets difficilement contestables ?

    Je ne comprends pas très bien ce que vous voulez exprimer par cette phrase. La police russe n’a pas d’enquêtes difficiles ? Vous n’allez quand même pas nous dire que 100% des crimes sont élucidés !

    • C’est une question sérieuse, et ce n’est pas du tout pour vous embêter que je la pose. Si ça ne vous ennuie pas de préciser ce que vous vouliez dire, car réellement je n’ai pas compris.

    • La surveillance video est très dévellopée dans les grandes villes. A Moscou les caméras ont permis d’arrêter plus de 1000 personnes recherchées en quelques mois et de solutionner de nombreux crimes… Egalement la mise sous écoute internet et téléphonique est très simple pour la police. Et d’autres moyens que je ne dévoilerai pas 🙂 Le taux de résolution à Moscou 80%

  4. Boris, ton article donne vraiment envie d’aller visiter ton pays d’origine :-)))

    Questions :
    1 – Qu’en est-il de la légitime défense, par exemple agression chez soi, je suis armé, j’abats mon ou mes agresseur ? (mon arme est légale selon la loi russe) ?

    2 – Je suis étranger, en règle, avec un visa donc, je suis agressé, je blesse ou je tue mon agresseur, ou mes agresseurs ?

    Si, comme tu l’écris, la justice, et d’abord les lois sont appliquées, il est clair que la sécurité des citoyens est bien mieux assurée là-bas qu’ici en France, ou en Suède..; :-(((

    3 – Y’a-t’il un salaire minimum, un « smic » russe ?
    4 – La Russie a-t’elle besoin de main d’oeuvre, dans certains secteurs ?
    5 – Si je voulais travailler en Russie, quelles sont les conditions pour pouvoir y prétendre ?

    • BobbyFR94

      1 – Agressé chez vous et votre arme est légale? Dans ce cas, vous n’avez pas de problème. On vous félicitera même…

      2 – Même chose sauf si vous avez une arme, car les étrangers n’y ont pas droit.

      3 – Il y a un salaire de base (МРОТ) oui mais un montant ridicule, personne n’est payé à ce salaire. Le salaire de base sert surtout de base de calcul pour diverses choses.

      4 – Avant la crise du virus il n’y avait quasiment pas de chomage ici. Les salariés démissionnent ou se font virer, ils retrouvent un emploi de suite. Maintenant en sortie de la crise ca va être différent…

      5 – Pour travailler légalement il faut un visa et un permis de travail. En principe trouver un employeur avant, qui fera établir les documents. Mais attention, on donne la préférence aux Russes.

      • Merci Boris pour ces réponses :-)))

        Je comprends donc que la Russie fait ce que nos gouvernements DEVRAIENT faire !!!

        J’espère que les Russes sont conscients de la chance qu’ils ont de pouvoir vivre sous un gouvernement qui les protège, contrairement à nous ici en France !!!

  5. Mais non les russes sont des naifs :

    Sur le fond, il faut une peine unique en cas de faute prouvée, délictuelle ou criminelle : la mort.

    Et sur la procédure, pour prouver la faute, il suffit de torturer le prévenu jusqu’à ce qu’il avoue

    Et s’il n’avoue jamais, jusqu’à ce qu’il meurt ce qui prouvera qu’il était coupable pour avoir préféré la mort sous la torture à la mort par le jugement.

    Il n’y aura donc que deux morts :
    – mort de ceux qui n’auront pas eu le courage du jugement
    – mort de ceux qui en auront eu le courage

    Et aucune récidive

  6. chez nous, un assassin devient souvent un aliéné donc pas jugé
    l’affaire Sarah Halimi semblait être unique, ben non :
    Vendredi 19 août 2016, Jean-Louis (Chalom) Levy, sexagénaire français juif, était agressé gravement au couteau par Mehdi Kerkoub, délinquant franco-algérien multirécidiviste, aux cris de « Allahou Aqbar » (Source, Véronique Chemla).
    Le 12 septembre 2019, la Chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Colmar déclarait l’agresseur pénalement irresponsable.
    Le 30 décembre 2019, Jean-Louis Levy décédait à l’âge de 65 ans.
    source : dreuz info du 19 janvier20)

  7. Seuls les blancs issus de la France judéo chrétienne sont condamnés ici. Que les islamo collabos de la Justice en profitent. L’avenir s’annonce bien sombre pour eux. Sombre et court…

  8. C’était à peu près comme ça en France, avant… Avant Badinter par exemple, ou peut-être un peu avant encore.

  9. Il est évident que le système judiciaire russe est meilleur que ce que nous avons chez nous et que des français ignorants et inconscients appellent encore « la Justice », et ceci pour une bonne et simple raison : il est impossible d’être aussi injuste, absurde et partial que l’institution judiciaire française aux ordres et totalement pénétrée par la franc-maçonnerie (95 % des magistrats français impliqués à des degrés divers).

    y a pas photo, comme on dit.

  10. C’est exactement ça. Et c’est une des raisons pour laquelle j’aime la Russie et j’y vis depuis…26 ans ! (En Russie les voyous ne font pas la loi et on ne caillasse pas les policiers ou les pompiers). Une femme seule peut rentrer à son domicile tard le soir sans courir le risque permanent d’être agressée. Une autre raison : les russes sont nationalistes et patriotes dans le coeur et dans l’âme. La France fait peine à voir quand on a connu la France de de Gaulle ou de Pompidou. Paris, autrefois fois ville lumière, est devenue une ville dégeulasse ou règne l’insécurité. J’invite tous les français à venir faire un tour en Russie et donc à Moscou pour s’affranchir une bonne fois pour toutes de leurs préjugés colportés (et entretenu) par une propagande française mensongère au possible.

    • votre témoignage d’habitant est ce qui importe le plus que tous les bruits de corruption et d’emprisonnements sommaires en Russie !
      on peut en dire pareils des fameux dictateurs kadafi et saddam hussein assassinés :
      en attendant ,sous leur régime, les familles pouvaient sortir de chez eux et vivre normalement leurs vies et plutôt agréablement comme le montre certaines vidéos d’avant la « libération »!

    • Pour autant la Russie n’est pas le paradis sur Terre, le climat est dur, le châtiment même pour une infraction est souvent sévère, excessif. Trop de bureaucratie à tous les niveaux. Corruption même si elle est combattue par l’Etat. Langue difficile à apprendre. La Russie est un paradis fiscal avec une flat Taxe égale pour tous qui encourage les bonnes volontés créatives et les initiatives. Et on ne jalouse pas celui qui a réussi bien au contraire ! Venez nombreux faire un tour pour vous faire une idée plus précise et surtout plus réaliste. Ca vaut le détour. A Moscou il faut vivre comme un Moscovite comme jadis à Rome il fallait vivre comme un romain. Ceux qui transgressent cet adage sont priés d’aller vivre ailleurs !!

  11. Le système judiciaire Russe est performant sauf pour traquer la corruption qui est endémique en Russie. C’est quand même un des pays développés où la criminalité est la plus importante et les gangs les plus violents.

    • tout va bien chez nous côté corruption ?
      si elle est endémique en Russie elle est quoi en fRance ?
      je ne parle pas du classement « officiel » qui ne prend pas en compte l’immigration, l’euro, big pharma, la liberté d’expression, le contôle des merdias et j’en passe….
      Nous sommes en « plein dedans » d’ailleurs avec le coronavirus. la situation nous montre à quel point notre pays est corrompu à tous les étages !!!

    • La justice condamne severement les corrompus meme s’il y en a encore beaucoup. Concernant « les gangs les plus violents », pouvez-vous nous indiquer quelques exemples de « gangs violents » ces dernieres annees, avec le nombre de victimes? J’attends avec impatience…

  12. En Russie tous les juges sont rouges 4000 jeunes NATIONALISTES RUSSES croupissent en prison pour s’être opposés à l’islamisation des provinces russes. Les Historiens qui enquêtent sur le terreur stalinienne sont mis en HP pour l’un, ou condamnés pour PEDOPHILIE . Tu peux tromper les incultes et bac -20 avec ta pravda grossière camarade Karpov

    • je suis ébahi devant tant de connaissances d’un pays qui n’est pas le votre !
      bravo Professeur Saveriu. n’hésitez pas à revenir nous faire rire !!!

    • « Saverlu P », heureusement que vous existez car un article avec autant de messages louangeurs sur la grande Russie pourrait à la longue devenir suspect.

    • Professeur Saveriu donnez des liens ,peut être que c’est vrai…peut être que notre Grand Poutine (je suis sincère) avait il ses raisons…..?

  13. Le système judiciaire russe est d’ évidence mieux que le français !!! Ce qui dérange nos bien pensants !!!

  14. J’habite en Biélorussie, et ce que cet article décrit de la Russie s’appliquerait également ici. Pas de quartiers dangereux, pas de voitures brûlées, pas d’agressions dans les rues, sécurité absolue pour les femmes à toute heure et en tout lieu. C’était ainsi en France autrefois, mais les pays slaves ont une volonté de vivre que nous avons perdue.

  15. Merci à M. Guenadevitch pour cet article clair, net et précis. Bien entendu, la propagande chez-nous (chez-nous pour combien temps encore ?) cette propagande se complaît à dénigrer la Russie régulièrement. Et son grand Président constamment ! Les juges en France sont formatés, dès l’école de la magistrature, à une pensée gauchiste. Du moins à 80%. Pour eux, les racailles seront toujours préférées et les victimes de ces racailles négligées devant la cour. Théoriquement, les juges sont là pour appliquer la loi. Et non pour appliquer leur « intime conviction » sous fond de pensée gauchiste. M. Guenadevitch précise qu’il est ainsi en Russie. C’est donc la vraie justice ! N’en déplaise aux détracteurs habituels. Sans ma famille (enfants adultes et petits-enfants) je serais déjà en Russie !

  16. Selon l’indice de criminalité Numbeo 2020 la Russie semble meilleure élève qu’une France qui ne l’est plus réellement. Il suffit d’une enquête sociologique au sein du monde carcéral français : une véritable leçon de géographie africaine et asiatique !

    https://fr.numbeo.com/criminalit%C3%A9/classements-par-pays?region=150&title=2020

    Vos anciens satellites (Pays baltes et Europe centrale) s’en sortent mieux que vous. Et comme à l’accoutumée, Berlin fait mieux que Moscou…

    Je ne connais pas la critériologie de ce type de ranking qui me paraît proche de la réalité. Que l’Ukraine soit en tête n’étonnera évidemment personne…

    Voilà la Russie que j’aime @ https://www.youtube.com/watch?v=hvtwAxKSqfw

    • Ah Berlin avec ses junkies un peu partout dans les rues qui tentent de vendre leur merde… Jamais vu ça à Moscou, j’ai sans doute de mauvaises lunettes?

  17. Je devais visiter la Russie cette année. Le Covid-19 en a décidé autrement. Ce n’est que partie remise. Lorsque je vous lis, j’ai encore plus envie de visiter votre pays.

  18. Très clair!
    Deux concepts: La société russe protège ses Citoyens, alors qu’en francistan multiculturel, la société laisse les criminels libres d’agir, ou les remet en liberté pour qu’ils se réadaptent!
    L’état-de-droit dont se gargarisent les occidentaux, concerne les droits de la nomenklatura et de ses affidés. Le petit peuple, lui n’a pas ces machines à innocenter les coupables, ces « ténors » du barreau, payés leurs poids en platine, ces officines de centaines d’avocats qui utilisent désormais l’informatique pour chercher la faille dans la procédure, la jurisprudence qui innocente le criminel, l’expert en expertise qui va transformer l’islamikaze en irresponsable. Le peuple victime, est TOUJOURS présumé coupable, selon les lois péhesse-Guigou.

  19. Et dire que notre cher pays qui achève les gueux à coup de Rivotril, se permet de donner des leçons de morale aux autres dirigeants de la planète.

  20. Entièrement d’accord avec vous, bien que ne connaissant pas la Russie. Je connais par contre bien la France, qui correspond tout à fait à votre portrait.
    Je comprends pourquoi M Poutine est brillamment réélu 4 fois et que nos dirigeants sont tous virés au bout de 5 ans.
    Mille pensées pour le peuple russe.

  21. Effectivement deux système judiciaire à l’opposé l’un de l’autre.
    Il est clair qu’en Russie le criminel reste le criminel et la victime, la victime.
    En France, le criminel devient la victime, et la victime devient responsable de son agression, (si elle peut encore être en vie).
    Depuis Badinter notre Système judiciaire marche sur la tête, en France un gars qui trucide son père et sa mère n’est pas considéré comme un criminel, mais comme un orphelin!.

  22. Je donnerais volontiers tous les membres de ce gouvernement incompétent, irresponsable et criminel, contre un Vladimir POUTINE.
    Celui-ci n’est sans doute pas un enfant de cœur, mais il œuvre pour son peuple, et pas contre son peuple, comme le fait MACRON. J’avais beaucoup ri l’année dernière quand j’avais lu dans un média que MACRON menaçait POUTINE, pour je ne sais plus quelle raison. C’est comme si un rat de 300 grammes menaçait un tigre de 300 kilos…

    • N’oubliez pas qu’un rat de 300 grammes peut immobiliser un Tigre Panzer en rongeant son circuit électrique. S’il est vrai que Macron est un nain de jardin face à la personnalité de Poutine, ledit nain représente une économie nettement plus efficiente que sa concurrente russe. Poutine, ex-judoka. Et si la gouvernance d’avenir appartenait aux (anciens) sportifs ?

      • Pauvre con!, la Russie c’est 34 fois la superficie de la France, 50% des réserves mondiales en pétrole, en gaz, en minerai, ect, ect.
        Pour te payer une paire de botte en cuir (que tu ne pourra jamais t’offrir), un Russe travaille 1 semaine, toi tu pourra bosser pendant au moins deux mois.
        Arrêtez le nombrilisme, la technologie Russe d’aujourd’hui est au niveau des pays occidentaux, et l’application de toute les technologies profitent immédiatement à la population.

      • Richard Mil….comme si se pitre de macrocescue pouvais avoir accédé aux manette de l’économie française….c’est un pitre d’autre se sonts dejas emparer des manette…
        macronvirus n’es qu ‘un pantin..
        .il se couchera la ou c’est maitres de Bruxelles lui dironts de se coucher…

    • Marcus 👌👍…exelent tu a bien résumé la scène👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏

  23. la Russie est un pays très étendu avec de multiples peuples souvent de culture différente.
    pour que le pays soit gouvernable et qu’une justice soit le plus équitable possible , pas d’autre choix que la simplicité et la rigueur.
    En France nous avons aussi depuis quelques décennies des peuples aux coutumes différentes . Le choix qui est fait est schizophrénique écartelé entre protection affirmée des minorités et complications des règles pour les vieux intégrés. L’antisémitisme, l’islamophobie, l’homophobie et d’autres à venir sans doute , ne sont pas placés au même niveau d’égalité que la protection du citoyen classique qui semble-t-il à plus de chance et moins de mérite. L’avenir est incertain pour notre justice….

  24. Boris Guenadevitch Karpov..
    Je vous présente mes plus grands et profond respect….
    et mercie de nous donner se rayons de soleil de russie un pays ou un gouvernement conscient de c’est responsabilité se fait serviteurs de son peuple….un pays ou les gens ne marche pas sur la tête , un pays qui par son exemple depuis l’avènement du titan ( Mr poutine ) ….
    nous remplie d’un espoir qui grace a se grand peuple.(.russe )
    rend la renaissance française plus que possible …100.000 fois merci…..VIVE POUTINE !

  25. Très bon article cher Boris. D’ailleurs, aujourd’hui dans Rusréinfo, vous publiez un dossier très complet concernant les armes en Russie. Je mets le lien pour ceux qui seraient intéressés, (j’spr que ça fonctionnera) cette étude mérite d’être diffusée. Pour de nombreux Patriotes, la référence Russe est très importante. Oui, vive la Grande Russie. БГК – Boris Guenadevitch Karpov
    bgkarpov@mail.ru

Les commentaires sont fermés.