Une fois de plus, l’Allemagne de Merkel pleure un assassin

C’est devenu la coutume en Europe, les assassins sont mieux considérés que les victimes! Voyez en France Patrick Jardin dont la fille a été sauvagement assassinée par des betes sauvages au « Bataclan »: Alors que les assassins ont droit aux égards de la « justice » française, lui est traité comme un terroriste en étant « fiché S ».

Amis français rassurez-vous, vous n’êtes pas les seuls, c’est la même chose en Allemagne où un extraordinaire cirque est fait autour de la liquidation de Zelimkhan « Tornike » Khangoshvili, une véritable ordure impliquée dans plusieurs attentats dont ceux dans le métro de Moscou en 2010 (40 morts). Recherché par la Russie, « Tornike » s’est réfugié avec sa famille en Allemagne où le gouvernement a ignoré les multiples demandes d’extradition en Russie malgré les preuves fournies.

Le 23 août 2019 à Berlin, « Tornike » était mis hors d’état de nuire alors qu’il se rendait à pied à la mosquée, par un cycliste. Deux balles dans la tête ont mis fin à sa carrière de terroriste.

Immédiatement le gouvernement allemand a crié au scandale en accusant les Services Russes d’avoir organisé l’élimination de Khangoshvili. Aucun mot bien sûr pour ses dizaines de victimes, les victimes Russes d’un terroriste réfugié en Europe ne comptent pas.

Le cycliste, identifié puis arrèté un peu plus tard à Varsovie, serait un opérationnel du GRU, le service de Renseignement militaire Russe. Et alors qu’il devrait être décoré pour avoir éliminé une ordure, Vadim Krasikov alias Vadim Sokolov sera jugé à Berlin mercredi. Le fond du procès ne sera pas tant de le condamner, mais de mettre en accusation le gouvernement russe et Vladimir Poutine, une fois de plus. Du pain béni pour Merkel qui tente, en attaquant la Russie chaque fois qu’elle le peut, de faire oublier les années où elle était agent de la police politique allemande, la STASI.

L’Allemagne s’est dechainé une fois de plus, expulsant 2 diplomates Russes prétendument impliqués (Alors que dans ce genre d’affaires, il n’y a jamais aucun contact entre l’équipe opérationnelle et les diplomates en poste, mais passons), imités quelques mois plus tard par la Slovaquie (pourquoi pas!). La Russie en réponse a expulsé le même nombre de diplomates, c’est la règle du jeu.

En décembre 2019 le procureur général d’Allemagne a finalement accusé formellement Krasikov d’être le meurtrier, ajoutant que c’était un « contrat » ordonné par le gouvernement Russe, et que d’autres participants n’ont pas été identifiés.

Cette affaire s’inscrit en fait dans une plus large opération: En 2012, la Russie a présenté à l’Allemagne une liste de 19 terroristes chechens auteurs de plusieurs crimes et actes de terrorisme, et réfugiés en Europe, principalement en Allemagne et en France avec bien entendu l’accord des autorités de ces pays. Celles-ci ont rejeté toutes les demandes d’assistance et d’extraditions de ces personnes, parmi lesquelles se trouvait donc Zelimkhan « Tornike » Khangoshvili.

Depuis 2012, 10 personnes de cette liste ont été retrouvées mortes, certaines par suicide, d’autres ouvertement liquidées.

Et il est intéressant de noter que Vladimir Poutine, en réponse à une question sur la liquidation de Khangoshvili et l’implication de la Russie, a préféré se référer à ses victimes en répondant simplement « C’était un terroriste cruel et sanguinaire ». Sans autre réponse, on en tire les conclusions que l’on veut!

Imaginons qu’un terroriste du Bataclan ait été retrouvé en Russie. Il n’y a aucun doute possible, il aurait immédiatement été remis à la police française. Et s’il avait été éliminé en Russie, les autorités se seraient plutot réjouies qu’une telle ordure ait été éliminée et le meurtrier n’aurait pas été beaucoup inquiété. Mais en Allemagne, on préfère protéger les assassins, a fortiori si leurs victimes sont Russes.

Boris Guenadevitch Karpov