Le boomerang des « révolutions de couleur »

Le boomerang des « révolutions de couleur » revient en pleine figure des américains, et le monde se déclare « horrifié » de l’invasion du Capitole hier par les partisans de Donald Trump. Que ne s’est-il pas déclaré horrifié du Maydan de Kiev, plus récente « révolution orange » fomentée par l’Occident! Les images des élus américains, ceux-là même qui ont financé depuis des années les interventions, militaires ou clandestines dans le monde, cachés derrière leurs chaises et s’enfuyant à toutes jambes devant des manifestants sinon complètement pacifiques du moins non-armés, sont un véritable régal.

Trump voulait que l’Amérique s’occupe enfin de SES affaires et laisse les autres pays tranquilles, la mafia globaliste ne veut pas en entendre parler et l’a donc déclaré comme « l’homme à abattre ». Un déchainement de haine a été orchestré contre le Président américain durant 4 ans par toute la vermine internationaliste. Mais si son bilan économique est indéniablement un véritable succès, qu’a fait Trump durant ces 4 ans pour défendre sa conception de non-intervention dans le monde? Rien, et bien que durant sa campagne électorale de 2020 il avait promis des tas de choses, comme l’arrestation des « traitres du Deep State » en particulier. Or personne n’a été arrêté, les globalistes ont renforce leurs positions (l’énorme poids des réseaux sociaux en est un exemple, qui peuvent décider de censurer un Président!) et on en est arrivé à la situation actuelle.

Depuis des semaines Trump et ses proches fidèles annoncent avoir des éléments explosifs et promettent de les dévoiler, c’est certain disent-ils, elles feront exploser le « Deep State ». Ces éléments existent, je peux en attester pour avoir, par exemple, vu de mes yeux des vidéos mettant en scene des responsables américains dans des situations difficilement soutenables. Aucun ordinateur n’est fermé aux personnes compétentes… Et donc qu’a fait Trump alors qu’il a vu les énormes manipulations des données électorales pour le faire chuter? Une fois encore, rien d’autre que de promettre « Je vais le faire ». Les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

Alors qu’il avait hier une occasion unique de gagner en dévoilant les informations qu’il prétendait avoir alors que ses partisans occupaient le Capitole, il a préféré se taire et capituler. Le résultat est devant nos yeux, Biden est élu et Trump a fait aujourd’hui la SEULE promesse qu’il va tenir: Celle de quitter la Maison Blanche le 20 janvier.

Vu de Russie, aucun sentiment de tristesse, ce serait plutot le contraire. Car de voir ce pays qui, depuis des décennies, tente de régenter le monde, décide quel Chef d’Etat peut continuer à vivre et quel Chef d’Etat doit être renversé, fomente des révolutions, étrangle économiquement des nations jugées « mauvaises », envahit des pays étrangers, finance des mouvements révolutionnaires et impose des « sanctions » économiques aux pays dont la politique intérieure ne lui plait pas, voir ce pays dans cette situation est un plaisir rare!

Depuis que la Russie a, il y a 21 ans, relevé la tête grâce à Vladimir Poutine, tous les présidents américains successifs ont tout tenté pour la refaire plonger, que ce soit par des manipulations politiques (financement de l’opposition) ou économiques (les « sanctions », pour des motifs hasardeux voire ridicules). Eh bien que voyons-nous aujourd’hui? Les Etats-Unis au bord de la guerre civile avec la moitié des citoyens certains que Biden a été élu frauduleusement (ce qui est une évidence). Un pays donc au bord du gouffre, dont les années qui débutent avec Biden laissent entrevoir une escalade des agressions envers les pays qu’il qualifiera de « menaces ». Nous savons déjà que le nouveau gouvernement US nous attaquera de plus belle avec de nouvelles « sanctions » et de nouvelles menaces. Nous y sommes prêts, et n’avons d’ailleurs pas attendu pour nous défendre en appliquant la formule « La meilleure défense, c’est l’attaque ». Et que Biden en soit bien conscient, car il est bien loin de se douter de ce que nous pouvons faire chez lui. La Côte Est (ou Ouest, voire le pays entier) sans électricité? Ce serait un bon remède à la folie d’un gouvernement ne rêvant que de dominer le monde!

Un sentiment nous anime: Non pas la joie car de voir des gens mourir comme cette patriote américaine de 31 ans hier froidement exécutée par un policier du Capitole (video: https://tvs24.ru/pub/watch/2554/capitole-manifestante-tu-e-bout-portant/) ne nous réjouit pas. Mais un sentiment de plaisir froid devant la chute inéluctable d’un pays qui en a détruit et a tenté d’en détruire tant d’autres.

Le monde occidental mené par les Etats-Unis et ses valets européens bascule dans la folie totale avec les manipulations génétiques sous couvert de « vaccin », la promotion des dégénérés que sont les « transgenres » ou autres malades, le soutien aux mouvements racistes hyperviolents que sont les « BLM » et autres « antifas », les manipulations des peuples par les « réseaux sociaux » aux mains des crapules mondialistes, etc etc.

Nous observons et apprécions le spectacle de la décadence des Etats-Unis car, nous en sommes persuadés: Le jour où l’Amérique tombera, ce système tout entier tombera. Et si nous pouvons donner un « coup de pouce », pourquoi s’en priver…

Boris Guenadevitch Karpov
https://boriskarpov.tvs24.ru

Note: De nombreuses vidéos envoyées par des supporters de Donald Trump lors de l’invasion du Capitole sont disponibles sur TVS24.ru:  https://tvs24.ru/pub sous le nom de « StopTheSeal »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire