15 août 2021: Kaboul libérée!

46 ans après la « libération de Phnom Penh », comme le titraient à l’époque les torche-cul de l’intelligentsia française, c’est donc Kaboul qui tombe aux mains d’autres tyrans. Et cette fois ce n’est pas comme au Cambodge une guerre entre l’URSS et les Etats-Unis, mais tout simplement la politique criminelle des Etats-Unis qui est responsable de ce qui va s’avérer très vite comme une tragédie majeure non seulement pour les afghans, mais également pour une vaste partie du monde.

Les réactions des salopards aujourd’hui sont d’ailleurs les mêmes que celles de leurs ainés il y a 46 ans!

Des scènes de liesse à New-York (vidéo ci-dessus), et le soutien sans équivoque du pédophile gauchiste pro-islamiste Dorsey, patron de Twitter qui, alors qui bloque le compte de Trump, aimablement laisse en ligne celui des Talibans (*).

Des amis en France me signalent également des discours triomphants des voyous immigrés qui voient déjà le califat à leurs portes. Sur le plan politique c’est pour l’instant l’attentisme alors que la raison et la morale (mais la morale a disparu de notre monde depuis bien longtemps…) ordonnent une condamnation immédiate et l’annonce de la rupture de toutes relations. Mais sous le prétexte de « ne pas vouloir léser le peuple afghan » il est évident que les pays occidentaux, pour la plupart vendus au lobby islamiste, vont sans tarder se remettre en affaires avec les talibans (*). La route de l’héroine ne sera pas coupée, que les junkies se rassurent!

D’ailleurs le premier ministre britanique ne perd pas de temps puisqu’il déclare dès aujourd’hui vouloir travailler avec les talibans (*)!

Est-il vraiment utile de chercher les responsables de cette honte? On les trouve à Washington depuis 20 ans! Qu’on approuve ou non leurs raisons d’intervention au lendemain du 11 septembre n’est pas la question! Mais qu’ont-ils faits sur place en 20 ans? Rien, à part financer une bande de corrompus qui ont lâchement fui en abandonnant les simples citoyens sans même tirer un coup de feu! Quand l’Union Soviétique s’est retirée d’Afghanistan (apres une aventure que tous nos services speciaux déconseillaient d’ailleur formellement!), elle avait au moins mis en place une structure gouvernementale plus ou moins solide qui a tenu 3 ans. Celle des américains n’aura pas tenu 24 heures!

Il y avait 2 solutions pour Bush après le 11 septembre: Soit s’abstenir, soit y aller pour véritablement éradiquer les talibans (*). Eradiquer comme quand nous avons éradiqué les terroristes en Tchétchénie, avec les seules méthodes que ces salopards comprennent: La force brutale, sans compromission, où tous, TOUS les moyens sont bons. Nous avons été mis au ban des pays occidentaux pour nos interventions en Tchétchénie mais avons obtenu le résultat voulu: Grozny est une des villes les plus « sûres » de la Fédération de Russie et toute tentative extrémiste est impitoyablement réprimée malgré les couinements des fiottes occidentales!

Bush et ses successeurs ont, eux, dépensé des milliards de dollars pour bombarder des montagnes désertées et pour engraisser les potentats locaux qui reversaient d’ailleurs une partie du butin… aux talibans (*)!

Le résultat on le voit aujourd’hui avec d’un côté les images réjouissantes de la fuite des diplomates américains de Kaboul, par le toit. Comme à Saïgon! On passera sur les déclarations de Biden il y a quelques semaines garantissant que le depart des americains laissera un pays en paix… La sénilité est aussi un drame de l’existence.

Et de l’autre côté les premiers morts, les premiers pendus aux ponts. Il va y en avoir d’autres et cette fois les media ne pourront les cacher!

Aujourd’hui Kaboul, et demain? Car ne nous y trompons pas, ces fous furieux ne vont pas s’arrêter en si bon chemin: Avoir pris la totalité de l’Afghanistan sans même combattre va leur donner des velléités d’aller voir chez les voisins. Du côté de la Russie bien sûr, à travers le Tadzhikistan voisin. Des contacts ont d’ailleurs été pris il y a quelques semaines par la Russie qui a clairement mentionné qu’elle n’y tolérerait aucune incursion. Reste à voir ce que ces malades vont faire, se sentant portés et protégés par « allah »! Certains se demandent d’ailleurs si les Etats-Unis n’auraient pas agi exactement pour cela, dans un but de destabilisation de la Russie par le sud (Puisque par ses frontières européennes, ça ne marche pas!). C’est une possibilité mais sans doute les américaains n’ont en fait rien prévu, comme d’habitude: Ils frappent, envahissent, occuppent quelques temps et se tirent en vitesse en laissant les autres se démerder! Ce n’est pour eux qu’une guerre de plus qu’ils ont perdu, qu’un pays de plus qui, à cause d’eux, sombre dans le chaos.

Scènes surréalistes à l’aéroport de Kabul où ceux qui savent ce que sont les talibans tentent de fuir à tout prix en prenant les avions d’assaut.

Les conséquences en Europe vont être terribles avec des flots de réfugiés qui vont s’ajouter aux « habituels » qui déferlent depuis l’Afrique et qui sèment le chaos dans les divers pays du vieux continent, avec la complicité des habituels collabos, vous les connaissez mieux que moi. Les conséquences risquent également d’être sérieuses en Russie avec des attaques probables des talibans (*) au Tadzhikistan, ce qui génèrera des vocations de la part d’autres entités musulmanes de la Fédération, en particulier au Daghestan, en Uzbekistan et au Khirgyztan. Une déclaration de « jihad » contre la Russie redevient une sérieuse possibilité après les années de tranquilité gagnées au prix fort avec 2 guerres en Tchétchénie!

Tout ceci étant la conséquence de l’attitude criminelle des Etats-Unis qui, eux, sont bien à l’abri au-delà de l’océan! Mais qu’ils ne s’y trompent pas, si la Russie devait sombrer dans des affrontements par leur faute, il y aura de sérieuses répercussions. Autres que diplomatiques. Chez eux, sur leur sol.

Boris Guenadevitch Karpov

(*) Mouvement interdit et reconnu comme « terroriste » en Fédération de Russie