L’Union européenne menace la Biélorussie de sanctions : chiche !

J’ai appris avec amusement que l’UE commence à parler de « sanctions » contre Lukashenko et le Belarus, suite à la répression des mouvements de protestation actuels dans l’ensemble du pays.

Une ingérence de plus dans les affaires intérieures d’un pays indépendant, mais on ne s’en étonne plus, les Gardiens de la Morale se sentent investis d’une mission quasi-divine.

Oui, les manifestations sont réprimées par les forces de sécurité, d’ailleurs en regardant les vidéos que mes amis de Minsk, Gomel ou Brest m’envoient, j’ai pensé à un moment que je visionnais les manifestations des « gilets jaunes » en France, sauvagement réprimées par les milices de Macron, police et antifas. Au Belarus, seule la police fait le travail, il n’y a pas de milice parallèle. Fermons cette petite parenthèse.

Il serait donc très souhaitable que l’UE prenne des sanctions économiques contre le Belarus. En Russie nous avons vu le résultat, un développement gigantesque de nos moyens de production intérieure grâce aux « sanctions réciproques » que nous avons mis en place. Fromage français interdit depuis 3 ans? Panique chez les bobos moscovites au départ… Mais actuellement d’une part certaines sociétes françaises (Président par exemple) ont monté des usines en Russie (excellent pour l’emploi … en Russie!), d’autre part nos producteurs locaux se sont décarcassés et on trouve maintenant du fromage russe qui vaut très largement les fromages français. Et c’est la même chose dans plusieurs domaines. D’ailleurs les producteurs français de fromage, de fruits et legumes etc, pleurnichent régulièrement des conséquences des « sanctions » contre la Russie.

Donc au Belarus ce serait excellent pour développer les productions locales, et donc créer des emplois. Car nul doute que Lukashenko mettrait immédiatement en place des sanctions réciproques, et pourrait par exemple couper l’approvisionnement de gaz à l’Europe, gaz russe qui transite chez lui. Certains répliqueront en parlant du manque à gagner pour le Belarus et la Russie, certes mais chez nous (et à Minsk) nous faisons passer nos convictions avant notre porte-monnaie…

Mais sur le fond, cette menace (?) de sanctions contre Minsk montre qu’une fois de plus les européens n’ont rien compris à la Russie – et je considère le Belarus comme une partie de la Russie, ou disons une partie du « monde Russe ». Les sanctions contre la Russie au sujet de la Crimée, au sujet du Donbass, au sujet de je ne sais quoi, ont-elles fait changer notre politique d’un pouce? Bien évidement non.

Les europeens feraient mieux de s’écraser et de balayer devant leurs portes: Il n’y a pas un jour en Europe, en particulier en France, sans que des citoyens ne soient assassinés par des voyous importés qui ont le culot de défiler dans les rues sans que la police ne fasse rien. Au Belarus la police elle, fait son boulot.

Nul ne sait comment tourneront les choses au Belarus mais ce que nous savons bien c’est que toute ingérence des pays occidentaux ne ferait qu’aggraver la situation des citoyens du Belarus. Et heureusement, ils en sont parfaitement conscients!

Boris Guenadevitch Karpov